JARDINS A VISITER

Posté par Paul-Robert TAKACS le 14 juillet 2010

26 DRÔME

Le jardin Zen d’Eric BORJA

à Beaumont-Monteux : japonais, zen, méditerranéen

visites sur rendez-vous 04.75.07.32.27.

 

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

PLANTES GRIMPANTES VENUES D’AILLEURS

Posté par Paul-Robert TAKACS le 13 juillet 2010

LÉGENDE : *** feuillage persistant

A. PLANTES VOLUBILES

  • Ipomoea, les Ipomées (CONVLUVULACEES) : le pendant plus exotique et annuel de notre Liseron des haies, vivace (Convolvulus sepium).
  • Humulus japonicum, le Houblon du Japon (CANNABACEES) : annuelle ; il en existe une variété panachée.
  • Lonicera japonicum***, le Chèvrefeuille du Japon (CAPRIFOLIACEES) : garde une partie de son feuillage en hiver ; il en existe une variété ‘Hall’s Prolific’ réputée très florifère, comme son nom l’indique.
  • Jasminum polyanthum*** = J. officinale, LE jasmin (OLEACEES) : un parfum remarquable, façon colle en boîte (ça ne se fait plus trop…)
  • Rhynchospermum jasminoides*** ex-Trachelospermum jasminoides, le Faux-jasmin (APOCYNACEES) : les fleurs ont un parfum de Gardénia.
  • Polygonum baldschuanicum, la Renouée du Turkestan (POLYGONACEES) : LE cache-misère, avec sa végétation plus que rapide. Donne beaucoup de bois mort. Effet très naturel, très rustique, bien que du Turkestan.

B. PLANTES A VRILLES

  • Vitis coignietiae, la Vigne de Coignet (VITACEES) : couleur exceptionnelle du feuillage en automne : rose fluo.

C. PLANTES A PÉTIOLES OU PÉTIOLULES VOLUBILES

  • Clematis, les clématites (RENONCULACEES), notamment l’irremplaçable Clematis armandii***, La Clématite du Père Armand.
  • Lathyrus odoratus, le Pois de senteur (FABACEES). Originaire de Crète, donc annuel. Mais les graines semblent se ressemer correctement.

D. PLANTES A VENTOUSES OU CRAMPONS

  • Campsis radicans, la Bignone (BIGNONIACEES)
  • Hedera colchica***, le Lierre de Colchide (ARALIACEES) : peut avoir air un peu déplumé, les feuilles plus ou moins enroulées sur elles-mêmes, quand il a soif, mais tellement plus racé que notre Lierre commun (Hedera helix)
  • Parthenocissus henryi, P. quinquefolia, P. tricuspidata, les Vignes vierges (VITACEES)

E. PLANTES SARMENTEUSES, A PALISSER

  • Jasminum nudiflorum, le Jasmin d’hiver (OLEACEES) : aucun parfum.
  • Jasminum sambac*** (OLEACEES) : celui dont les Indiens font des couronnes de fleurs : un parfum de Gardénia ! Très peu rustique hélas : j’en ai fait les frais…
  • De nombreux autres arbustes peuvent être conduits, en nécessitant plus ou moins d’attaches ou une structure (grillage, filet…). Typiquement (mais pas seulement) dans la famille des ROSACEES, les Rosiers (Rosa), les Pyracantha, les Cotoneaster… Les Anglais sont des experts très inventifs dans cette matière !

Publié dans C. PLANTATIONS | Pas de Commentaire »

PLANTES INDIGENES GRIMPANTES, DE GRÉ OU DE FORCE

Posté par Paul-Robert TAKACS le 13 juillet 2010

LÉGENDE : *** feuillage persistant

A. PLANTES VOLUBILES

  • Convolvulus sepium, le Liseron des haies (CONVOLVULACEES)
  • Humulus lupulus, le Houblon (CANNABACEES). Vivace repartant de la souche chaque printemps (les tiges de l’année précédente se dessèchent et peuvent s’avérer disgrâcieuses). Il en existe une très belle variété dorée, peut-être un peu fragile (nécrose des feuilles).
  • Lonicera periclymenum***, le Chèvrefeuille des haies (CAPRIFOLIACEES). Garde une partie de son feuillage en hiver.

B. PLANTES A VRILLES

  • Vitis vinifera, la Vigne à vin (VITACEES)

C. PLANTES A PÉTIOLES OU PÉTIOLULES VOLUBILES

  • Atragene alpina, la Clématite des Alpes (RENONCULACEES)
  • Lathyrus latifolius, la Gesse à larges feuilles (FABACEES)
  • Lathyrus pratensis, la Gesse des prés (FABACEES)
  • Lathyrus tuberosus, la Gesse tubéreuse (FABACEES)
  • Vicia cracca, la Vesce cracca (FABACEES)

D. PLANTES A VENTOUSES OU CRAMPONS

  • Hedera helix***, le Lierre commun (ARALIACEES)

Publié dans C. PLANTATIONS | Pas de Commentaire »

PLANTES INDIGÈNES POUR JARDINS HUMIDES & AQUATIQUES

Posté par Paul-Robert TAKACS le 13 juillet 2010

végétation des milieux humides et aquatiques : plantes indigènes de ripisylve, hélophytes et hydrophytes

végétation des milieux humides et aquatiques : plantes indigènes de ripisylve, hélophytes et hydrophytes

A. plantes des terrains frais à détrempés, pouvant être occasionnellement submergés

  1. arbres
  • Alnus glutinosa, l’Aulne glutineux (BETULACEES)
  • Populus alba, P. nigra, P. tremula, les Peupliers (SALICACEES)
  • Salix alba, S. aurita, S. caprea, S. cinerea, S. eleagnos, S. fragilis… les Saules (SALICACEES)
  1. grimpantes
  • Humulus lupulus, le Houblon (CANNABACEES)
  1.  herbacées
  • Ajuga reptans (LABIACEES)
  • Aruncus dioicus (ROSACÉES)
  • Arundo donax, la Canne de Provence (POACEES)
  • Cardamine pratensis (BRASSICACEES)
  • Filipendula ulmaria = Spiraea ulmaria (ROSACEES)
  • Geranium palustris, G. phaeum (GERANIACEES)
  • Heracleum sphondylium (APIACEES)
  • Lychnis flos-cuculi (CARYOPHYLLACÉES)
  • Lysimachia nummularia (PRIMULACEES)
  • Parnassia palustris (PARNASSIACEES)
  • Petasites albus (ASTERACEES)
  • Polygonum bistorta (POLYGONACEES)
  • Sagina subulata (CARYOPHYLLACEES)
  • Stachys palustris (LABIEES)
  • Trollius europaeus (RENONCULACEES)
  • diverses et même nombreuses Prêles (Equisetum) & Fougères (Asplenium trichomanes, thyrium filix-femina, Dryopteris filix-mas, Blechnum spicant, Osmunda regalis, Phyllitis scolopendrium…)
  • sans oublier les Mousses & Hépatiques : les Japonais en font des jardins merveilleux !!!

 

B. plantes les pieds dans l’eau, la souche plus ou moins submergée / émergée (hélophytes)

  1. B1. jusqu’à 10 cm de profondeur
  • Calla palustris (ARACEES) : 0 à -10 cm
  • Carex pendula, C. riparia… (CYPERACEES) : 0 à -10 cm
  • Cyperus flavescens (CYPÉRACÉES) : 0 à -10 cm
  • Epilobium palustris, E. hirsutum (ONAGRACÉES) : 0 à -10 cm
  • Eupatorium cannabinum (ASTERACEES) : 0 à -10 cm
  • Lysimachia vulgaris (PRIMULACEES) : 0 à -15 cm
  • Myosotis palustris (BORAGINACEES) : 0 à -15 cm
  • Scirpus palustris = Eleocharis p. (CYPERACÉES) : 0 à -10 cm
  1. B2. jusqu’à 20 cm de profondeur
  • Acorus calamus (ARACÉES) : 0 à -20 cm
  • Caltha palustris (RENONCULACÉES) : 0 à -20 cm
  • Equisetum fluviatile, E. hyemale, E. maximum, E. palustre, E. sylvaticum (EQUISETACEES) : 0 à -20 cm
  • Euphorbia palustris (EUPHORBIACEES) : 0 à -20 cm
  • Juncus conglomeratus, J. effusus… les Joncs (JONCACÉES) : 0 à -20 cm
  • Ranunculus flammula (RANUCNULACEES) : 0 à -20 cm
  • Scirpus holoschoenus (CYPERACÉES) : -5 à -20 cm
  • Veronica beccabunga (ex-SCROPHULARIACEES) : 0 à -20 cm
  1. B3. jusqu’à 30 cm de profondeur
  • Lythrum salicaria, la Salicaire (LYTHRACEES) : 0 à -30 cm
  • Mentha aquatica, M. longifolia subsp. palustris (LAMIACEES) : 0 à -30 cm
  • Phalaris arundinacea (POACEES) : 0 à -35 cm
  • Sagittaria sagittifolia (ALISMATACEES) : 0 à -30 cm
  1.  B4. jusqu’à 40 cm de profondeur
  • Alisma plantago-aquatica (ALISMATACEES) : 0 à -40 cm
  • Sparganium ramosum = S. erectum (SPARGANIACEES) : 0 à -40 cm
  1. B5. jusqu’à 50 cm de profondeur
  • Butomus umbellatus, le « Jonc » fleuri (BUTOMACEES) : 0 à -50 cm
  • Callitriche vernalis = C. polymorpha (CALLITRICHACEES) : 0 à -50 cm
  • Glyceria aquatica = G. maxima = G. spectabilis (POACEES) : 0 à -50 cm
  • Nasturtium officinale = Rorippa nasturtium (BRASSICACEES) : 0 à -50 cm
  • Phragmites communis = P. australis, le Roseau (POACEES)  : 0 à -50 cm. Envahissant (rhizomateux) ! Excellent en phytoremédiation.
  • Polygonum amphibium = P. persicaria, P. bistorta (POLYGONACEES) : 0 à -50 cm. Allongent leurs tiges (flottantes) sur l’eau
  • Rorippa amphibia (BRASSICACEES) : 0 à -50 cm
  • Typha angustifolia, T. latifolia, les Massettes (TYPHACÉES) : -10 à -60 cm
  1. B6. jusqu’à 80 cm de profondeur
  • Iris pseudacorus, l’Iris jaune des marais (IRIDACEES) : 0 à -70 cm, voire même plus profond ?
  • Nymphoides peltata (MENYANTHACEES) : -10 à -80 cm. Allonge ses tiges (flottantes) sur l’eau
  • Ranunculus lingua (RENONCULACEES) : -10 à -80 cm
  1.  B7. jusqu’à 100 cm de profondeur, voire au-delà
  • Glyceria fluitans (POACEES) : 0 à -100 cm
  • Hippuris vulgaris (HIPPURIDACEES) : 0 à -100 cm, et même plusieurs mètres de profondeur !
  • Myriophyllum spicatum (HALORAGIDACEES) : 0 à -250 cm, ou flottant entre deux eaux
  • Scirpus lacustris (CYPERACÉES) : -50 À -200 cm. Envahissant.

 

C. plantes de pleine eau (hydrophytes)

  1. C1. plantes racinées au fond, le feuillage submergé
  • Callitriche palustris, C. stagnalis… (CALLITRICHACEES)
  • Ceratophyllum demersum, C. submersum, les Cératophylles (CERATOPHYLLACEES)
  • Potamogeton crispus, P. natans… (POTAMOGETONACEES)
  • Vallisneria spiralis, la Vallisnérie (HYDROCHARITACEES)
  1.  C2. plantes racinées au fond, feuilles et fleurs flottant à la surface
  • Nuphar luteum, le Nénuphar à fleurs jaunes (NYMPHAEACEES) : -80 à -300 cm
  • Nymphaea alba, le Nympéa à fleurs blanches (NYMPHAEACEES) : -80 cm et plus profond
  • Potamogeton natans (POTAMOGETONACEES) : -40 à -100 cm
  • Ranunculus aquatilis (RENONCULACEES) : 0 à -100 cm
  • Ranunculus fluitans (RENONCULACEES) : -100 cm et même plus profond. Fleuves et cascades.
  1.  C3. plantes libres (racines absentes), flottant à la surface (feuilles bi-faces)
  • Lemna minor, L. major, L. trisulca, les Lentilles d’eau (ARACEES)
  • Trapa natans, la Châtaigne d’eau (TRAPACEES)

 

NOTA BENE

Citons encore 2 plantes indigènes mais non régionales intéressantes :

  • Pinus mugho, Pin mugho (PINACEES) : vit en montagne, au bord des tourbières
  • Soleirolia soleirolii, l’Helxine (URTICACEES). Espèce endémique de Corse : vallées fraîches, lieux recevant les aérosols de cascades et rivières

 

Publié dans plantes de terrains humides & aquatiques | Pas de Commentaire »

PLANTES INDIGÈNES POUR JARDINS D’EAU EN TERRAIN ACIDE

Posté par Paul-Robert TAKACS le 13 juillet 2010

terrains frais à humides & berges  

  • Achillea ptarmica (ASTERACEES)
  • Aruncus dioicus = A. sylvestris (ROSACEES)
  • Comarum palustre (ROSACEES)
  • Deschampsia cespitosa (POACEES)
  • Eriophorum angustifolium, E. latifolium, E. vaginatum (CYPERACEES)
  • Osmunda regalis (OSMUNDACEES)

berges à pleine eau 

  • Hottonia palustris (PRIMULACEES) : -20 à -60cm
  • Hydrocotyle vulgaris (APIACEES) : -20 à -60cm
  • Menyanthes trifoliata (MENYANTHACEES) : 0 à -30cm ; allonge ses tiges flottantes sur l’eau
  • Molinia caerulea (POACEES)
  • Utricularia vulgaris (LENTIBULARIACEES) : flottant entre deux eaux, à la surface

Publié dans 2. choisir des plantes adaptées à son jardin, plantes de terrains humides & aquatiques | Pas de Commentaire »

1...34567
 

Base de plein air Auxonne |
mosa-hic62 |
lemondedenadine |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pelotesetcompagnie
| Construire son barbecue
| kawaii japan