Posté par Paul-Robert TAKACS le 19 novembre 2013

L’hiver est un moment de repos pour le jardin (donc pour les jardiniers) : c’est le moment de faire un bilan sur les réussites, les erreurs… pour pouvoir progresser !

OUTILLAGE & MATÉRIEL DE JARDIN

- videz les pots où les plantes sont mortes etc. et lavez-les dans une bassine contenant de l’eau chaude avec de la lessive Saint-Marc ; ensuite, rincez ;

- quand vous pensez en avoir fini avec eux, nettoyez les outils et rangez-les à l’abri de l’humidité ;

- nettoyez très soigneusement, à l’eau additionnée d’un peu de liquide vaisselle, les scies d’élagage.

PRENEZ SOIN DU SOL !

- quand le sol est gonflé d’eau après tant de pluies, il faut éviter de marcher dessus : il se compacterait durablement car les particules du sol se colleraient les unes aux autres. Attendez soit que le sol soit soit ressuyé, soit gelé, pour faire un tour au jardin. Et si vous ne pouvez pas attendre, ne sortez pas des sentiers battus !

- c’est aussi une erreur d’enfouir en automne / hiver, dans le sol, du compost : à cause de l’eau contenue et de la baisse d’activité des décomposeurs, le compost fermenterait au lieu d’être transformé en humus ! Le compost doit être apporté en surface et être incorporé par un griffage léger : les lombrics et micro-organismes termineront le travail !

- a fortiori au potager, mais pas seulement, évitez de laisser de la terre nue, à disposition des mauvaises herbes et à la merci des fortes pluies qui la dégraderaient. Si vous n’avez pas prévu une couverture (engrais verts…) apportez un peu de compost en surface ; paillez de feuilles mortes assez molles ou broyées et/ou la dernière tonte de pelouse ; en fin d’hiver, il suffira d’enlever les éléments du paillage qui n’auront pas été incorporés au sol par les décomposeurs.

- les terres argileuses gagnent à être travaillées à l’entrée de l’hiver : décompactées en grosses mottes grâce à un outil à dents (grelinette…),  le gel / dégel de l’eau retenue par l’argile vont finir de l’émietter en la fissurant avant la fin de l’hiver. Rappel : on travaille à la grelinette en enfonçant l’outil le plus profondément possible et toujours en reculant (pour ne pas marcher sur la terre déjà travaillée) ; autant que faire se peut, on profite de ce travail pour débarrasser la terre des mauvaises herbes qui traînent.

GAZON

Faites une dernière tonte mais sans ramassage.

PLANTATIONS

- finissez de planter les bulbes à floraison printanière ;

- finissez de planter les bisannuelles ;

- on peut planter des arbres ou des arbustes aussi longtemps que le sol n’est pas gelé : on dit bien en effet « à la Sainte-Catherine tout bois prend racine ! » Et la Ste-Catherine c’est le 25 novembre.

- c’est par exemple le meilleur moment pour planter des rosiers : préférez-les à racines nues (moins « assistés » que ceux produits en conteneurs). En terre légère, incorporez de l’argile émiétée (1/2 seau / rosier), une bonne pelletée de compost et une poignée de poudre de corne.

ARBUSTES

- désherbez le pied à la griffe (ce qui participera à aérer le sol) et finissez d’enlever les racines des « mauvaises herbes » ; incorporer une bonne pelletée de compost à la griffe ; paillez avec un broyat grossier type BRF. Pour les arbustes affaiblis, on peut donner un coup de pouce en garnissant des trous de 10 cm de profondeur, pratiqués tous les 15 cm autour du pied, d’un mélange de 3/4 compost & 1/4 corne broyée ;

- si des arbustes doivent être taillés, c’est le bon moment, car les oiseaux n’ont pas commencé à faire leur nid ;

- tailler à mi-hauteur les rosiers arbustifs.

VIVACES

- on peut tailler les vivaces qui ont terminé leur floraison, telles que les Asters, à 10 cm du sol ; mais on peut aussi les laisser passer l’hiver, et se décorer de givre, pour ne les couper qu’au printemps.

AU POTAGER

- récoltez les dernières chicorées frisées et plates ;

- buttez les artichauts contre le froid ;

- repiquez les derniers choux pour le printemps ;

- repiquez la laitue d’hiver (‘Val d’Orge’, ‘Merveille d’hiver’, ‘D’hiver de Verrières’, ‘Passion brune’, ‘Hâtive Erstling’) à récolter à partir de mars-avril : en pleine terre le long d’un mur exposé au sud, avec un voile d’hivernage en cas de risque de gel, ou, à défaut, sous un châssis ou un tunnel non hermétique ;

- plantez l’ail ;

- sous climat doux, semez déjà les fèves et les pois à grain rond  !

- enlevez les tuteurs des tomates et nettoyez-les à la brosse à l’eau savonneuse ;

- brulez tous les résidus porteurs de maladies : ne les compostez surtout pas !

- dans les sols argileux, bêchez la terre, mais sans la retourner ! Dans les sols limoneux, n’intervenez que vers la fin de l’hiver ;

AU VERGER

- les arbres atteints de moniliose ou de cloque recevront un traitement à base de cuivre avant la chute des feuilles et un second après ; supprimez tous les fruits momifiés ; incinérez les feuilles ;

- chez les arbres atteints de tavelure, ramassez et incinérez les feuilles, qui sont la principale source de contamination ;

- pour supprimer les parasites hivernant sous l’écorce et prévenir les maladies cryptogamiques, badigeonnez les troncs et départs de branches : étalez au pinceau un mélange fait d’argile (5 kg), bouse de vache (3 kg) et accessoirement lithothamne (500 g), silicate de soude (1/2 l), cendre de bois (500 g) et un peu d’huile végétale ;

- commencez la taille des pommiers & poiriers.

A LA CAVE

Surveillez les pommes de terre et autres légumes entreposés, ainsi que les fruits de conservation : jetez ceux qui sont abîmés.

BALCONS & TERRASSES

- on arrose les plantes en pots et plus particulièrement celles à feuillage persistant, de manière modérée, et uniquement par temps durablement doux et sec ;

- rapprochez les pots des murs, où ils seront plus protégés du froid ; concentrez-les pour qu’ils se protègent mutuellement ; entourez les pots de papier journal, voile d’hivernage… et décollez-les des dalles par des cales en bois, pour éviter que le froid de la dalle n’y monte.

Publié dans 11 novembre, 12 décembre | Pas de Commentaire »

ÉPOQUE DE TAILLE DES GRIMPANTES

Posté par Paul-Robert TAKACS le 9 novembre 2012

1. grimpantes à floraison estivale ou automnale, à tailler, si nécessaire, avant la floraison et même avant le départ de la végétation, c’est-à-dire à la fin de l’hiver, après les grands froids. Plus la taille est sévère, plus elle sera à l’origine de départs de végétation vigoureux, qui fleuriront dans l’année.

Campsis radicans (BIGNONIACEAE) : à tailler avant la floraison

Campsis radicans (BIGNONIACEAE) : à tailler avant la floraison

Campsis, Clematis cirrhosa, C. flammula, C. tangutica, C. vitalba, C. x jackmannii, Jasminum (sauf nudiflorum)

 

2. grimpantes à floraison de début de printemps (parfois dès février-mars) à tailler, si nécessaire, après la floraison. Si on taille avant, on supprime des rameaux qui allaient fleurir et on se prive d’autant de floraisons.

Clematis armandii 'Apple blossom' (RANUNCULACEAE) : à tailler après la floraison

Clematis armandii 'Apple blossom' (RANUNCULACEAE) : à tailler après la floraison

Clematis alpina, C. armandii, C. montana, C. spooneri, C. lanuginosa, C. patens, Polygonum, Wisteria

 


Publié dans calendrier du jardinier, taille & élagage | Pas de Commentaire »

FLORAISONS DES PLANTES SAUVAGES A LA MI-JUIN

Posté par Paul-Robert TAKACS le 26 juin 2012

FLORAISONS DES PLANTES SAUVAGES A LA MI-JUIN dans 06 juin IMG_7328-300x169

Melilotus albus, Centaurea sp., Vicia cracca, BRASSICACEAE, Euphorbia cyparissias, Silene latifolia, Hypericum perforatum, Medicago sativa, Dactylis glomerata, Echium vulgare, Lotus corniculatus, Lathyrus tuberosus, Heracleum sphondylium

(Bois de Vincennes, mi-juin 2012)

Publié dans 06 juin | Pas de Commentaire »

À FAIRE EN JUIN

Posté par Paul-Robert TAKACS le 28 avril 2012

JARDIN D’AGRÉMENT

- pour continuer à bien fleurir, les Iris doivent être divisés tous les 3-4 ans, au moment où les feuilles commencent à faner, après la fin de la floraison. Déterrer à la fourche-bêche. Secouez pour faire tomber la terre. Éliminez les éléments de rhizome affaiblis : ne conservez que les extrémités vigoureuses ; rafraîchissez la coupe du rhizome. Coupez les feuilles sur ces extrémités à 1/3 de leur longueur. Ne gardez que les racines de moins de 10 cm. Replantez aussitôt dans une bonne terre, avec une densité de 10 plants / m carré. Arrosez si la terre est très sèche

- récupérez les germinations qui viennent d’apparaître autour des vivaces montées à graine l’année passé, et faites-les grandir dans des pots avant de les replanter à l’automne

- maintenant qu’ils entrent en repos, c’est le moment de déplacer les bulbes dont les feuilles fanent : Muscaris, Crocus, Perce-neige…

- rafraîchissez les bordures de buis pendant que les plants sont encore en croissance. Préférez 2-3 tailles mineures (à la cisaille !) par an, plutôt qu’une plus drastique.

- sur les lilas, supprimez les panicules fanées.

ARBUSTES

- rempotez les arbustes cultivés en pots : après l’avoir dépotée, enlevez de la motte un maximum de terre. Rempotez dans un pot d’un diamètre supérieur d’au moins 5 cm. Rééquilibrez la plante en la taillant légèrement.

- c’est le moment de planter en pleine terre les arbustes produits en conteneurs. Arroser très largement quand la plantation est terminée.

AU POTAGER

- en terre légère (mais jamais en terre lourde), buttez les semis effectués en pleine terre de haricots (grimpants ou non), fèves semées tardivement, choux et poireaux : il s’agit d’enterrer 5-10 cm de tige pour en améliorer l’enracinement et diminuer les risques de couchage par la pluie (verse). Sur les haricots, la butte arrivera à la 1re paire de feuilles.

- avant qu’elles ne fleurissent, buttez une 2nde fois les pommes de terre : plus les plants sont buttés haut, plus ils produiront abondamment.

- récoltez les pommes de terre primeur en fouillant à la base de la butte, en laissant le plan en place : d’autres pommes de terre auront le temps de se former avant la fin de la saison.

NUISIBLES / MALADIES

- sur les fraisiers, enlevez les fraises moisies (attaquées par le Botrytis, favorisé par le contact avec le sol et un excès d’humidité) et isolez mieux les autres fraises du sol, en renouvelant les paillis.

AU VERGER

- sur les Pommiers dont les fruits en bouquets ont atteint 3-4 cm, éclaircissez en ne conservant que 3 fruits sur les pommiers à petites pommes (Reine des Reinettes), et même seulement 2 fruits pour les variétés à grosses pommes (Reinette du Canada…). Les fruits à venir seront plus gros et se conserveront mieux.

- sur les Pruniers, dès que les fruits ont atteint leur taille définitive, retirez tous ceux dont s’écoule de la gomme (réaction à la piqûre d’un insecte ou à une blessure infligée par de la grêle, etc.) : ils seraient inconsommables.

- sur les jeunes Amandiers, en végétation, c’est le moment de rabattre quasiment à ras les vigoureuses pousses verticales et d’aérer la couronne. Pour éviter l’installation de la gommose, incurable une fois installée, mastiquez toutes les traces de coupe supérieures à 1 cm.

- sur les fruitiers qui ne donnent pas de fruits, arquez les rameaux dont la base est suffisamment lignifiée (sinon ils casseront), en les attachant en position de U renversé.


 

Publié dans 06 juin | Pas de Commentaire »

À FAIRE EN MARS

Posté par Paul-Robert TAKACS le 3 mars 2012

C’est la reprise des plantations et beaucoup d’autres travaux, notamment au potager.

AU POTAGER

- buttez les asperges avec une terre légère

- mettez à germer les pommes de terre dans des boîtes à oeufs tenues humides

- paillez les rangs de fraisiers avec de la paille très sèche

- plantez les oeilletons d’artichauts

- gardez une cloche à portée de main pour protéger les jeunes semis si nécessaire

- enlever les protections sur les Rhubarbes

- commencez une culture de Cresson de Fontaine, ayant par exemple gardé pour ça quelques tiges d’une botte. La culture se fait dans un récipient suffisamment large et étanche (baquet…), dont vous aurez garni le fond de 15 cm d’une bonne terre riche : on rajoute de l’eau de sorte que la tige émerge d’une dizaine de cm d’eau.

- semez les Oignons rouges ou les Trébons (excellents Oignons ressemblant à une grosse échalote), dans une terre bien travaillée (sablonneuse pour les Trébons), en lignes distantes de 40 cm. On utilise 1 g de semences pour 5 m de longueur.

- semez des Piments dans une miniserre à 25°C. Parmi les plus doux ‘Jalapeno’ ou ‘Doux des Landes’ ; ‘Habanero’ est le plus fort d’entre tous.

- semez des Petits Pois, tellement faciles à réussir, quelle que soit votre terre, notamment argileux ou calcaire ! Préférez les variétés grimpantes, dites à rames – les plus productives. En plus, les plants enrichiront leur sol ! Préparez un échafaudage de piquets (bambous…) enfoncés de 50 cm à 40 cm de distance les uns des autres. Reliez-les d’une ficelle à 20 cm au-dessus du sol, qui aidera les jeunes plantes à commencer leur escalade. Mettez à tremper les graines une nuit dans l’eau : elles lèveront plus vite ! Semez 1 graine tous les 5 cm, dans un sillon ouvert de 3 cm de profondeur. Recouvrez. Arrosez très copieusement. Recouvrez de brindilles, au moins jusqu’à l’émergence des plantules, pour éviter que les oiseaux ne les déterrent. Récolte 3 mois plus tard. Et on pourra semer une nouvelle fournée en été.

NUISIBLES / MALADIES

limaces : piégez-les avec des demi-pamplemousses ou demi-oranges évidés, à placer près des plantes sensibles, retournées et calées sur un petit caillou : il ne restera plus qu’à cueillir et à les éliminer chaque matin les limaces venues s’y réfugier. Continuer jusqu’à ce que la population se soit suffisamment raréfiée.

AU VERGER

- achevez sans retard la taille des fruitiers

- apportez aux arbres fruitiers un engrais de fond, en l’enfouissant à l’aplomb des branches

- pulvérisez une bouillie bordelaise ou du soufre  sur les Pêchers et Abricotiers dont les feuilles se déploient

- protégez d’un voile non tissé, jusqu’à la mi-avril, les fruitiers plantés cet hiver

JARDIN D’AGRÉMENT

- semez sous abri chauffé les Cobées, Thunbergias, Pois de senteur, Ricins…

- nettoyez le vieux feuillage des vivaces entrées en végétation, telles que les Hostas

- enfouissez au pied des rosiers et des pivoines un engrais riche en potasse

- sauf s’il pleut, aérez, en journée, les plantes que vous avez protégées contre le froid

- supprimez les fleurs fanées des Narcisses

- repiquez les Campanules, Primevères… et autres vivaces à fleurs que vous avez semées l’automne précédent

- plantez les vivaces achetées à racines nues ; protégez-les avec un peu de paillis

- divisez les Geraniums vivaces

- bouturez les Pelargoniums, les Anthémis… en mettant à raciner des tronçons de 5-7 cm dans des godets chauffés par en-dessous.

- multipliez les Dahlias en veillant, quand vous séparez les tubercules les uns des autres, à conserver à chacun au moins un bourgeon végétatif au sommet. Replantez chaque tubercule séparément, en pot, dans du terreau maintenu humide. Vous l’installerez à l’extérieur, le cas échéant en pleine terre, en mai.

- si des Bruyères se sont dégarnies du centre, déplantez-la en gardant sa motte de terre et replantez-la plus profond, pour ne laisser émerger que les portions de tiges feuillées. Arrosez. Les tiges dégarnies enterrées formeront de nouvelles racines.

- semez en place, entre les vivaces, Ammi majus, belle annuelle de 50 cm de haut

ARBUSTES

Si la terre est lourde, c’est le moment, jusqu’en mai, de planter les arbustes : les premières chaleurs leur feront le plus grand bien !

Si vous plantez des végétaux achetés en conteneur, dépotez et, avec une griffe ou une fourchette, enlevez jusqu’à la moitié de la motte en périphérie, précautionneusement, pour libérer les racines principales. Plantez sur une couche de bonne terre au fond du trou et en ménageant une cuvette d’arrosage au sommet du trou.

D’un geste rapide, taillez à la cisaille une dizaine de cm sur les touffes de Lavande ou d’Helichrysum italicum, pour leur redonner une belle forme compacte. N’allez jamais jusqu’au vieux bois !


 

Publié dans 03 mars | Pas de Commentaire »

À FAIRE EN FÉVRIER

Posté par Paul-Robert TAKACS le 14 février 2011

CORRIGEZ LE PLAN DU JARDIN

C’est le moment pour déplacer (ou supprimer) des plantes, en planter de nouvelles.

RÉCUPÉREZ L’EAU DE PLUIE

Installez un récupérateur d’eau de pluie :
- citerne en platique à poser près d’une descente d’eau du toit de la maison
- citerne enterrée (intervention d’un installateur professionnel)

OUTILLAGE & MATÉRIEL DE JARDIN

Si ce n’est déjà fait, nettoyez et désinfectez les pots et jardinières dont vous remplacez les plantes ou dans lesquels vous ferez des semis.

DÉSHERBEZ

Avec une nette préférence : à la main et si et seulement si ça vous semble incontournable.
Si un désherbant chimique est tout à fait indispensable (surface à traiter…), optez plutôt pour un antigerminatif (molécules moins dures, moins rémanentes), à appliquer en février-mars (fonction des régions).

AU POTAGER

- récoltez les poireaux, oignons-blancs, choux, choux de Bruxelles, endives, fenouil…

- continuez le forçage des endives et le blanchiment des pissenlits

- plantez l’ail rose (se conserve mieux que le blanc), les oignons et les échalotes

- semez en place cerfeuil, ciboulette ; protégez ces semis avec un voile d’hivernage

- semez sur couche, cèleri, chicorée frisée, scarole et radis

- semez sous châssis les laitues, carottes primeurs, l’épinard, les pois mange-tout, les choux-fleurs hâtifs et, en fin de mois, toujours sous châssis, les tomates et les aubergines.

AU VERGER

- vérifiez les ligatures des arbres en espalier : sont-elles toujours bien attachées mais sans étrangler ?

- au pieds des arbres : labourez superficiellement puis incorporez un engrais complet à action lente

- fruitiers à pépins : taillez

- pêchers : commencez à tailler les au moment où les boutons floraux rosissent puis traitez contre la cloque les pêchers

- vignes : taillez puis procédez au sulfatage

JARDIN D’EAU

- que les poissons viennent respirer en surface est le signe que l’eau n’est pas assez oxygénée. Pour aider à l’oxygénation, pratiquez des trous d’aération dans la glace si vous n’aviez pas placé un objet flottant en surface (par ses mouvements, empêche la glace de se former à cet endroit) ; remplacez, sur le filtre, la lampe UV si elle a plus d’un an (sur les appareils récents, le changement peut être fait seulement tous les 2 ans) ; installez un aérateur d’eau si ce n’était déjà fait ;

- pour aider au réchauffement de l’eau et à la reprise de la photosynthèse des plantes submergées, enlevez la neige sur la glace (empêche la lumière d’atteindre le fond).

APPORTEZ DES ENGRAIS

- compost : apportez-en du bien décomposé aux pieds des arbustes, plantes vivaces, au potager… pour vider le bac à compost

- cendres de cheminée : utilisez-les au printemps (apport de calcium et sels minéraux nutritifs) mais les bannir en sol calcaire (augmenteraient encore la concentration de calcium)

- corne torréfiée : apportez-en entre l’automne et le printemps au pieds de vos haies, de vos arbustes et même au potager.

NUISIBLES / MALADIES

- limaces : surveillez leur arrivée sur les jeunes pousses, dès que le temps se radoucit et devient humide. Appliquez des granules bleus compatibles BIO, si vous ne pouvez pas envisager le piégeage (bière) ou la chasse à la main (berk berk berk) ;

- si les plantes en ont souffert l’an passé, effectuez des traitements préventifs adéquats : huiles blanches contre les insectes nuisibles ou bouillie bordelaise contre les maladies cryptogamiques.

Publié dans 02 février | Pas de Commentaire »

 

Base de plein air Auxonne |
mosa-hic62 |
lemondedenadine |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pelotesetcompagnie
| Construire son barbecue
| kawaii japan