BIODIVERSITE & RESEAU FERROVIAIRE

Posté par Paul-Robert TAKACS le 24 mars 2015

biodiversité et réseau ferroviaire

Le document ci-dessus, présenté par Réseau Ferré de France lors de la Semaine du Développement Durable (du 1er au 7 avril 2010), présente la biodiversité comme « [à] préserver et valoriser : un défi et un e contribution essentielle du réseau ferroviaire au développement durable ».

On notera plus particulièrement les « quelques exemples de préservation de la biodiversité autour des voies ferrées » :

détail de quelques réalisations biodiversité et réseau ferroviaire

L’idée de « contribution essentielle du réseau ferroviaire », notamment à la bonne marche de la biodiversité, doit cependant intégrer un bémol. On considère de manière relativement unanime, que le réseau ferroviaire fonctionne comme une porte d’entrée d’une grande diversité d’espèces, notamment végétales, désirables mais aussi indésirables.d’espèces indésirables.

On regrettera que l’aspect des plantes invasives soit passé sous silence dans ce document. Or la présence, parfois sur des longueurs importantes, de plantes invasives, introduites (Robinier utilisé pour stabiliser des talus quand les lignes passent en tranchées ou en hauteur), arrivées suite à la perturbation des milieux (Ailante, Buddleja, Séneçon du Cap…) et se propageant parfois rapidement suite aux interventions de gestion (Renouée du Japon…), est un problème incontournable pour le fonctionnement de la biodiversité. Avec une question à la clef : peut-on s’assurer qu’un corridor permette le déplacement de certaines espèces (désirables) et pas d’autres ?

 

 

Publié dans réseau ferroviaire | Pas de Commentaire »

 

Base de plein air Auxonne |
mosa-hic62 |
lemondedenadine |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pelotesetcompagnie
| Construire son barbecue
| kawaii japan